Projection & débat : Nul homme n'est une île

Calendrier

31 Janvier 2019

Rendez-vous

Calendrier

le 31 Janvier 2019

Nul homme n’est une île

Après Le temps des grâces (2010), La ligne de partage des eaux (2014), Dominique Marchais présente Nul homme n’est une île, sorti en avril 2018.

PROJECTION DU FILM & DEBAT

Le réalisateur s’attache une nouvelle fois à démontrer la force de l’appartenance aux lieux, aux paysages.

Si les deux derniers documentaires du réalisateur ont été tournés en France, Dominique Marchais est passé cette fois-ci de l’autre côté des Alpes, en Suisse, Autriche et Sicile.

Il donne la parole à des gens qui font vivre et qui vivent leur territoire. Au travers d’initiatives locales basées sur la coopération, l’entraide, les circuits courts, mais aussi le repeuplement des villages, Nul Homme n’est une île met en lumière de nouveaux modèles économiques mais aussi politiques.
Alors que nous sommes toutes et tous perdu.e.s dans un monde de plus en plus numérique, le film remet à l’honneur la matière, la terre, les éléments, qui créent du lien réel.

En partant du postulat que de l’appartenance naît le désir d’engagement, Dominique Marchais démontre qu’il est primordial de recréer du lien entre les gens et les lieux qu’ils occupent. L’architecture, très présente tout au long du film a , sur ce point, un rôle très important à jouer.

Celui ou celle qui appartient à un territoire s’engage, et là se met en place un cercle vertueux. Au-delà de prendre part ou de contribuer, les personnes présentées dans Nul homme n’est une île « apportent » à leur territoire, ils l’enrichissent et pas seulement d’un point de vue économique. Apporter à son territoire c’est aussi pouvoir transmettre et c’est là qu’apparaît le changement social, le vrai.

int(2109)

Et en Loire-Atlantique ?

Ateliers citoyens

3 septembre 2015

Expérimentation sociale en Loire-Atlantique

Lire l'article

Projection & débat : Nul homme n'est une île

Calendrier

31 Janvier 2019